Aller au contenu
Accueil » Blog mobilité en ville et innovation » Mobilité durable : le cheval de bataille de Propulsion Québec

Mobilité durable : le cheval de bataille de Propulsion Québec

Drapeau du Québec

La transition énergétique s’inscrit au cœur de la volonté politique, économique et sociale du Québec. C’est pourquoi le secteur de la mobilité durable et intelligente est concerné au premier chef. Pour ce faire, la mutation de ses transports terrestres vers une économie verte progressivement décarbonée et circulaire est la première étape fixée à l’horizon 2030. 2050 sera la prochaine étape avec une totale décarbonation. Aujourd’hui, un écosystème d’acteurs locaux mobilisés autour de Propulsion Québec, organisme à but non lucratif créé en 2017, concrétise cette ambition. Ses actions coordonnées concernent notamment les véhicules électriques et intelligents et aussi les batteries et les énergies renouvelables. Ce sont autant de créneaux stratégiques sur lesquels le Québec veut bâtir ses filières industrielles.  

L’action de Propulsion Québec et de ses membres

Propulsion Québec est un organisme proche du Ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec. Il se définit comme la grappe des transports électriques et intelligents (TÉI). Par grappe, il faut entendre « cluster », c’est-à-dire, selon la définition de Mickael Porter, une concentration géographique de sociétés et d’institutions interconnectées autour d’un domaine d’activité particulier. Dans le cas présent, il s’agit de celui de la mobilité durable et intelligente. Au niveau de la chaîne de valeur de ce domaine d’activité stratégique, tous les chaînons ne sont pas encore présents, mais l’agrégation de nouveaux entrants complète au fil du temps cette organisation.

A ce jour, Propulsion Québec compte 260 membres actifs. Ce sont pour l’essentiel des organismes locaux : industriels, opérateurs et institutionnels (universités et banques). Sa mission consiste à animer cet écosystème québécois et à en catalyser les acteurs autour de projets concertés. Ce faisant, il vise à obtenir des avantages concurrentiels significatifs dans les modes de transports terrestres pour le Québec en le positionnant dans le peloton de tête mondial. Les véhicules électriques et intelligents, les batteries et les énergies renouvelables en constituent les principaux sujets d’investissement et de développement. 

Un écosystème dynamique ouvert aux projets collaboratifs internationaux

Pour autant, il est désormais possible au cluster de s’ouvrir à des sociétés et à des institutions autres que strictement locales grâce au numérique. Cela va lui permettre de recruter certains chaînons manquants (notamment en phase de Recherche & Développement) pour compléter plus facilement sa chaîne de valeur. Cela constitue aussi une opportunité pour redonder certaines activités afin de maintenir une forme d’émulation interne au cluster et d’éviter les situations de monopole au sein de l’écosystème. Concernant les activités industrielles de fabrication et de déploiement, l’implantation durable au Québec de sociétés et d’institutions va cependant demeurer une condition nécessaire pour intégrer l’écosystème et bénéficier des aides locales et fédérales.

A cette fin, la Semaine de l’Innovation des TÉI qui se tiendra mi-mars 2023 à Montréal, organisée par Propulsion Québec et son partenaire, InnovÉÉ, prévoit une présence internationale importante. Cette même année sera aussi celle de la collaboration franco-québécoise autour de l’innovation. La France sera donc mise à l’honneur et sa représentation devra être à la hauteur de l’importance de cet événement. C’est également à l’occasion de cet événement que se décideront des projets collaboratifs binationaux et multinationaux de pointe avec le Québec autour de la mobilité durable et intelligente.

Ambition TÉI 2030 : une feuille de route « Mobilité durable et intelligente » bien remplie

D’ores et déjà, Propulsion Québec s’est doté d’une feuille de route ambitieuse qui mobilise tout l’écosystème. Elle comporte 8 thématiques stratégiques ci-dessous mentionnées qui se déclinent en 225 initiatives :

  • THÈME 1 – Développer un bassin de talents de classe mondiale 
  • THÈME 2 – Stimuler la création d’innovations à fort potentiel commercial
  • THÈME 3 – Mener l’effort de la transition véhicule électrique en Amérique du Nord
  • THÈME 4 – Devancer le déploiement d’infrastructures
  • THÈME 5 – Favoriser la gestion collaborative et sécuritaire des données
  • THÈME 6 – Accroître les capacités de simulation, d’expérimentation et de test pour devenir une référence mondiale 
  • THÈME 7 – Accélérer l’accès au capital et aux opportunités de financement
  • THÈME 8 – Miser sur la filière batterie pour soutenir la croissance des TÉI

Leur avancement fait l’objet d’un suivi régulier et d’un partage en toute transparence sur le site web de Propulsion Québec.

DIGINOVE Consulting est particulièrement fière et enthousiaste d’avoir été retenue par Propulsion Québec pour l’aider à préparer la Semaine de l’Innovation des TÉI. Sa mission consiste à contribuer, avec le Comité de Programmation, à la sélection des sujets des conférences et des ateliers ainsi que des conférenciers. C’est aussi une formidable opportunité pour échanger avec certaines des sociétés de l’écosystème autant sur la production, le stockage et la distribution des énergies renouvelables que sur les batteries et leur recyclage. Cela constitue désormais le cœur de la stratégie d’électromobilité du Québec. Outre cela, s’agissant d’une première édition, DIGINOVE Consulting réalisera une analyse des résultats obtenus à l’issue de cet événement. Ainsi, Propulsion Québec pourra se servir des conclusions et des recommandations qui ressortiront de cette analyse afin d’améliorer les performances de la prochaine édition. Elle devrait avoir lieu dans deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.