Accueil » Blog mobilité en ville et innovation » Future Centers : les nouveaux espaces de l’innovation

Future Centers : les nouveaux espaces de l’innovation

Future Centers

Les Future Centers (ou Centres des Futurs) sont multiformes et fonctionnent en Open innovation. Ils traitent de thématiques différentes selon les secteurs d’activité qu’ils visent. L’Alliance des Future Centers en dénombrait environ 150 en 2015 dont 30 implantés en Europe. Leur objectif consiste à rassembler dans des lieux de travail inspirants des équipes pluridisciplinaires issues de l’écosystème de l’organisation. Elles travaillent sur des problématiques bien réelles touchant les domaines économiques et sociétaux selon un mode collaboratif et agile. Pour ce faire, elles mobilisent leurs intelligences individuelles.

A une époque où le virtuel est omniprésent, les Future Centers sont tout au contraire bien ancrés dans le réel. Il faut dire que tout est fait pour que ces environnements favorisent l’émergence de l’innovation. En effet, ils permettent aux individus impliqués d’imaginer des solutions faisables, durables, désirables et disruptives aux problèmes abordés dans des délais limités. Ensuite, il s’agira de les tester avant de pouvoir les déployer.

Typologie de Future Centers

Les Future Centers regroupent une grande variété de fonctions sur des espaces pouvant aller jusqu’à 800 m2.  Pour l’essentiel, ce sont l’idéation, le coworking, le codesign, le FabLab, des maker spaces, un living lab, un incubateur de startups… Ils pouvent accueillir au maximum 150 personnes en même temps.

Leur construction passe par une architecture spécifique, un design des lieux particulier en adéquation avec l’identité et la culture de l’organisation à son origine. L’agencement flexible des espaces permet de les reconfigurer à volonté et de se les approprier selon les circonstances. De même, des équipements et des mobiliers très variés et colorés, mais également des outils et une décoration stimulent la créativité et faisant appel au multisensoriel (lumière, confort, couleurs, mise en scène, sons).

Comment fonctionnent-ils ?

Les schémas d’organisation que nous utilisons encore aujourd’hui dans nombre de nos entreprises sont devenus totalement obsolètes. Désormais, ce qui prévaut, c’est de pouvoir confronter des points de vue, des compétences et des savoir-faire différenciés. Pour ce faire, on communique et on interagit, en privilégiant le travail en réseau entre pairs et sans la contrainte d’une organisation hiérarchisée.

Il s’agit aussi de créer de la valeur ajoutée en travaillant en équipe projet à partir d’idées et d’initiatives développées selon des cycles courts. Ainsi, cela permet de pouvoir en valider rapidement l’adéquation par des tests. La mise en œuvre de la solution finale fera, elle aussi, l’objet d’une prise de décision accélérée.

Par ailleurs, l’animation des lieux et la performance des résultats tiennent à l’utilisation rigoureuse de processus et de méthodes liés à l’innovation. Elles permettent un dépassement des individualités. Parmi les plus pratiqués, citons : le Design Thinking, la Stratégie Océan Bleu, des exercices de créativité, la prospective, le prototypage et l’expérimentation.

Ainsi, soumettre un problème à l’intelligence collective d’un groupe de personnes motivées dans un espace dédié à leur bien-être physique, mental et émotionnel va les inciter à penser « out of the box » avec l’accompagnement d’un facilitateur.

Quelques exemples de Future Centers

De nombreux Future Centers sont aujourd’hui opérationnels chez nos voisins. Leur visite constitue toujours un moment fort parce qu’ils sont très beaux. A cette occasion, le guide qui vous accompagne est très fier de vous en montrer toutes les particularités.

Certains d’entre eux sont rattachés à des Ministères ou à des administrations. Par contre, d’autres le sont à des entreprises privées comme Volkswagen dans le cadre de son programme sur la mobilité à l’horizon 2025.

Citons parmi les plus connus :

  • Le LEF Future Center du Ministère des Travaux Publics Hollandais
  • Le Dialog House / Banque ABN-AMRO (Pays Bas)
  • Le Shipyard du Ministère des Finances Hollandais
  • Le Mindlab interministériel à Copenhague (Danemark)
  • Le Thinklab à l’Université de Salford (Royaume Uni)
  • L’Innovation Space du Département britannique pour l’innovation business et les compétences (Royaume Uni)
  • Le Smart Center à Osnabrück (Allemagne)
  • Le Telecom Italia Future Center (Italie)
  • Le Pisga Future Centre du Ministère de l’Education (Israël)
  • L’Innovalab de Bilbao (Espagne).

 

J’ai eu le plaisir de rencontrer Françoise Bronner, Présidente d’Audacity & Space. Elle  s’implique depuis de nombreuses années comme chercheur en organisation et espace de travail dans la mise en œuvre de tels espaces. Elle le fait pour le compte d’organisations variées. Cela l’a conduit à étudier les nouveaux modes de travail et formes organisationnelles. Également, elle s’interroge sur le rôle de tels espaces dans les processus d’innovation en matière de performance des résultats et de satisfaction des participants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.